webGuinée
Guinée Française
Ethnographie


Pierre-Dominique Gaisseau
Forêt Sacrée
Magie et rites secrets des Tomas

Paris. Editions Albin Michel. 317 pages

Avec la collaboration de Henri Robillot
Voiné Koywogi, Zézé Sohowogi, Wego Béawogi


Appendice VIII
Épreuve du poison imposée aux féticheurs au cours des cérémonies de tatouage


Next Home Next

Quand le féticheur arrive pour le tatouage avec son gri-gri, on lui donne 7 paquets de 20 guinzé.
On partage les enfants à tatouer.
Tous les gris-gris chantent un par un, il y en a 50 ou 60.
On fait le cadeau au meilleur.
On tue les taureaux. On amène un grand plat de haricots rouges avec la viande au milieu, qui s'appelle protowaï. Le plus grand féticheur met le poison très fort dedans, la bile de caïman, et il dit :
— Convoquez tous les diables. Le meilleur va manger le grand plat où il y a le poison.
Le Zogui pique avec la fourche un gros morceau de viande. Il mange la bile de caïman. Il se courbe six fois, à la septième c'est fini, il n'est plus malade. Il dit :
— Vous pouvez venir manger.
Les autres ne veulent pas.
— Non, c'est Dieu qui a donné pour toi, ils disent, nous on n'en mange pas.
Le Zogui prend le riz dans les feuilles gris-gris.
— Vous pouvez venir manger, vous mes enfants, vous ne mourrez pas.
Ses apprentis viennent et mangent. Ils ne meurent pas. Le Zogui dit aux autres .
— Il faut que tous ceux qui sont venus avec leur gri-gri de chez eux me paient une amende. Autrement, comme ils n'ont pas voulu manger mon plat, je leur fous la maladie.
Le jour du tatouage, les féticheurs ne doivent pas dormir par terre.


[ Home | Etat | Pays | Société | Bibliothèque | IGRD | Search | BlogGuinée ]


Contact :info@webguinee.net
webGuinée, Camp Boiro Memorial, webAfriqa © 1997-2013 Afriq Access & Tierno S. Bah. All rights reserved.
Fulbright Scholar. Rockefeller Foundation Fellow. Internet Society Pioneer. Smithsonian Research Associate.