webGuinée


Sékou Touré
Ce qu'il fut. Ce qu'il a fait. Ce qu'il faut défaire

Editions Jeune Afrique. Collection Plus. Paris. 1985. 215 p.


Avant-propos

Conakry, quatre heures du matin, le 7 avril 1984.
Le colonel Lansana Conté, le futur chef de l'État, fait quadriller la capitale guinéenne et occuper les points stratégiques. Trois heures plus tard, peu avant sept heures, le capitaine Facine Touré peut annoncer sur Radio Conakry la fin d'une dictature sanglante. Le coup d'État a réussi. Il n'aura fallu qu'une semaine après la mort de Sékou Touré, survenue le 26 mars, pour que s'écroule un régime vieux de 26 ans. Car « l'homme du non à de Gaulle », si populaire en Afrique au début de son règne, était devenu avant tout, au fil des ans, l'homme du Camp Boiro et l'artisan de la décadence économique et politique de son pays. Après lui, donc, non pas le chaos, mais le vide. Un vide que l'armée a décidé de remplir afin d'éviter que le pouvoir ne soit confisqué par un quelconque dignitaire du précédent régime.

La personnalité même de Sékou Touré, la durée de son règne, sa conception pour le moins radicale de l'exercice du pouvoir, tout concourait à faire de ce changement de cap en Guinée un événement de premier plan en Afrique et dans le monde en ce milieu des années 80. Le succès sans précédent du numéro spécial de la revue Jeune Afrique Plus, paru à l'orée de l'été 1984, sur la Guinée de Sékou Touré venait le démontrer si nécessaire. Malgré deux tirages totalisant 65 000 exemplaires, ce numéro est aujourd'hui épuisé.

Pour tous ceux qui n'ont pu se procurer ce travail de l'ensemble des rédactions du Groupe Jeune Afrique, aidés par quelques-uns des meilleurs spécialistes de la Guinée, pour tous ceux aussi qui voudraient conserver dans leur bibliothèque ces contributions à « l'histoire immédiate » qui feront date, nous avons décidé de rééditer le contenu de ce numéro de Jeune Afrique Plus sous la forme d'un livre. Certains textes, bien entendu, ont été revus et corrigés à la lumière des informations devenues disponibles ces derniers mois. D'autres, trop directement liés à l'actualité du printemps dernier, ont été supprimés ou remplacés par des analyses qui ont pu bénéficier du recul du temps ou de données plus récentes. Enfin une série de documents, souvent inédits, est venue compléter cet ouvrage qui a l'ambition de devenir un outil de référence sur Sékou Touré et la Guinée. Puisse-t-il par là même, en éclairant et dénonçant ce qu'eut à subir le peuple de Guinée pendant vingt-six ans, aider à démythifier un certain type de régimes que l'on dit trop souvent « forts » quand ils sont tout simplement tyranniques.


[ Home | Etat | Pays | Société | Bibliothèque | IGRD | Search | BlogGuinée ]


Contact :info@webguinee.net
webGuinée, Camp Boiro Memorial, webAfriqa © 1997-2013 Afriq Access & Tierno S. Bah. All rights reserved.
Fulbright Scholar. Rockefeller Foundation Fellow. Internet Society Pioneer. Smithsonian Research Associate.