Bas le masque !

Captaine Moussa Dadis Camara, Conakry, 25 décembre 2008

Le Conseil national pour la démocratie et le développement vient de jeter bas le masque, montrant ainsi son vrai visage. Comment peut-il s’appeler démocrate et violer le domicile privé d’un citoyen dix jours après s’être emparé d’un pouvoir vacant ?
La démocratie — toute démocratie — rejette de telles méthodes. Dès lors, les nouveaux dirigeants de Conakry devraient changer l’appellation de leur groupe. Car le mot démocratie lui sied mal après la triple tentative d’enlèvement et peut-être de liquidation physique de Cellou Dalen Diallo, président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG).

Camp Boiro ! tu tiens toujours les dirigeants guinéens dans tes griffes ! Lâcheras-tu un jour ta prise ?

Quelques jours avant d’être limogé, l’ancien Premier ministre Ahmed Tidiane Souaré avait agi pareillement en ordonnant l’arrestation du journaliste Thiernodio Diallo. Les collègues de ce dernier protestèrent énergiquement contre cette atteinte flagrante aux droits de l’homme et à la liberté d’expression…

Cette fois-ci également, on espère que les partis politiques auront le courage de condamner publiquement le kidnapping manqué de la part de soi-disant émissaires du CNDD. Car le malheur n’arrive pas qu’aux autres. L’intimidation de Cellou Dalen pourrait faire tache d’huile.

Voilà bientôt dix jours que les dirigeants de Conakry parlent de mercenaires et d’armes introduits en Guinée. Dans son appel téléphonique du mercredi 24 décembre 2008, le président du CNDD s’en plaignit auprès de Abdoulaye Wade, son collègue sénégalais, qu’il appela fort maladroitement Papa. A ce jour, nous n’avons aucune preuve à l’appui de leurs dénonciations contre des pays voisins. Le Complot Permanent perdure avec les méthodes efficaces que sont :

  • La stratégie de la conspiration, l’invention de faux adversaires et ennemis et la chasse aux sorcières
  • La tactique de la diversion pour détourner l’attention du public des problèmes rééls

Intolérable en soi, la descente militaire dans une résidence privée est pour le CNDD un acte suicidaire sur les plans intérieur et extérieur.

  • A l’intérieur de la Guinée, le déséquilibre ethnique dans la composition du CNDD est patent. On tient à réduire le Fuuta-Jalon, en dépit de son poids démographique et du rôle constructif de ses ressortissants dans l’évolution de la Guinée. Il s’agit là d’un déni délibéré d’équité et de justice. Voir mon blog précédent intitulé Pluralité marginalisée. Le CNDD compte-t-il gouverner le pays sans la confiance et le soutien d’une bonne partie de la population ?
  • A l’étranger, la manœuvre brutale et répétée contre M. Cellou Diallo renforce la décision de l’Union Africaine de suspendre la Guinée. Elle tempérera aussi probablement le soutien promis par la CEDEAO. Enfin, elle incitera les partenaires bi et multilatéraux au wait and see. Une attitudequi se justifie davantage à présent.

En somme, au lieu de fêter le Jour de l’An dans la paix et le renforcement du consensus naissant, le régime du Capitaine Moussa Dadis Camara a préféré se discréditer en s’attaquant aux citoyens, qu’il prétend protéger !

Tierno S. Bah

Tierno Siradiou Bah

Author: Tierno Siradiou Bah

Founder and publisher of webAfriqa, the African content portal, comprising: webAFriqa.net, webFuuta.net, webPulaaku,net, webMande.net, webCote.net, webForet.net, webGuinee.net, WikiGuinee.net, Campboiro.org, AfriXML.net, and webAmeriqa.com.

Leave a Reply