Trafic de drogue. Obama désigne O. Conté

 Pour Président Obama, le fils de Lansana Conté est un baron de la drogue

Ousmane Conté
Ousmane Conté

Ousmane Conté, le fils aîné du défunt président, avait reconnu à la télévision son implication avec le réseau de narcotrafiquants.

Dans une lettre au Congrès, le président Obama a désigné Ousmane Conté, fils aîné de l’ancien président guinéen Lansana Conté, comme « baron de la drogue », ouvrant la voie à la saisie de ses biens aux Etats-Unis. Un Mozambicain, un Mexicain et deux Afghans sont également cités dans cette lettre.

Le fils du défunt président guinéen est donc désormais passible de sanctions. Tous les avoirs qu’il pourrait posséder dans des territoires sous juridiction américaine sont donc susceptibles d’être saisis. Une liste noire américaine existe depuis un peu plus de deux ans. Elle est régulièrement remise à jour et recense des individus et des entreprises, un peu plus de 700 au total, pour la grande majorité issus d’Amérique latine, mais aussi d’Asie du Sud-est.

Ousmane Conté, l’un des rares Africains épinglé donc officiellement par les Etats-Unis, rejoint sur cette liste deux officiers supérieurs bissau-guinéens, le chef d’état-major de l’armée de l’air Ibrahima Papa Camara et l’ancien chef-d’état major de la marine José Americo Bubo Na Tchuto, désignés au mois d’avril dernier par l’administration Obama. Une série de mesures qui montrent combien certaines régions d’Afrique de l’Ouest retiennent désormais l’attention des spécialistes américains de la lutte contre la drogue. Des régions considérées comme des plaques tournantes pour le trafic de cocaïne entre l’Amérique du Sud et l’Europe, voire même les Etats-Unis.

Ousmane Conté, ancien commandant de l’armée, a été arrêté le 24 février 2009 par des militaires de la junte militaire, à l’époque dirigée par le capitaine Dadis Camara, qui avait pris le pouvoir en Guinée, en décembre 2008, après le décès du président Lansana Conté. Ousmane Conté a avoué, lors d’une émission de télévision, « être impliqué dans le trafic de drogue en Guinée » tout en niant en être le « parrain ».

Dans cette lettre adressée par le président Barack Obama au Congrès américain figurent également les noms de deux Afghans — Haji Agha Alizai et Haji Bando — ainsi que ceux du Mexicain Sergio Henrique Villareal Barragan et du Mozambicain Mohamed Bachir Suleman, un homme d’affaires proche du Frelimo, le parti au pouvoir à Maputo. Selon un responsable du Trésor américain, « Mohamed Bachir Suleman est un narcotrafiquant à grande échelle au Mozambique et son réseau contribue au développement du narcotrafic, ainsi qu’au blanchiment d’argent sale à travers l’Afrique Australe ». Mohamed Bachir Suleman s’est défendu au cours d’une conférence de presse, affirmant qu’il s’agit d’une « accusation fausse » et qu’il n’a jamais été mêlé dans sa vie à « ce type d’affaires ».

AFP / RFI
Originalement publié le mercredi 02 juin 2010
The White House
Office of the Press Secretary

Letter from the President Regarding the Foreign Narcotics Kingpin Designation Act

Washington, DC. June 01, 2010

To:
The Chairmen and Ranking Members of the House and Senate Committees on Armed Services and the Judiciary
The Chairman and Ranking Member of the House Committee on Foreign Affairs
The Acting Chairman and Ranking Member of the House Committee on Ways and Means
The Chairman and Ranking Member of the House Permanent Select Committee on Intelligence
The Chairmen and Ranking Members of the Senate Committees on Foreign Relations and Finance
The Chairwoman and Vice-Chairman of the Senate Select Committee on Intelligence

This report to the Congress, under section 804(a) of the Foreign Narcotics Kingpin Designation Act, 21 U.S.C. 1901-1908 (the “Kingpin Act”), transmits my designations of the following five foreign individuals as appropriate for sanctions under the Kingpin Act and reports my direction of sanctions against them under the Act:

  1. Haji Agha Jan Alizai (Afghanistan)
  2. Haji Bando (Afghanistan)
  3. Ousmane Conte (Guinea)
  4. Sergio Enrique Villarreal Barragan (Mexico)
  5. Mohamed Bachir Suleman (Mozambique)

Sincerely,
Barack Obama

Author: Tierno Siradiou Bah

Founder and publisher of webAfriqa, the African content portal, comprising: webAFriqa.net, webFuuta.net, webPulaaku,net, webMande.net, webCote.net, webForet.net, webGuinee.net, WikiGuinee.net, Campboiro.org, AfriXML.net, and webAmeriqa.com.

Leave a Reply