Angelina Jolie, Israel et la Palestine

Affichée aujourd’hui sur mon mur Facebook une citation attribuée à Angelina Jolie dit ceci :

« Tous les Arabes et les Musulmans ne sont pas terroristes.
Il faut que le monde s’unisse contre Israel. »

Une recherche sur Google indique ces deux phrases datent de 2009, au moins. Elles sont reproduites, entre autres, par un site web anti-sioniste. Rappelons que le pan-arabisme est présenté comme une idéologie rivale du sionisme. Et que, résultant des conquêtes de la fin du premier millénaire (Ans 700-900), l’influence de la culture arabo-islamique est substantielle en Afrique.

Mais pour être vérifiable et authentique, la source de la citation d’Angelina Jolie doit être plus détaillée, informative.  Elle doit notamment répondre aux questions suivantes :

  • Où et quand Angelina Jolie l’a déclarée pour la première fois ?
  • Devant quelle audience ?
  • La citation s’arrête-t-elle là ?
  • Ou bien est-elle extraite d’un passage plus long ? Si oui, alors tout le texte doit être fourni.

Angelina Jolie est une super-vedette mondiale du cinéma. Mais son talent et sa profession ne lui laissent vraisemblablement que peu de temps pour se consacrer à la recherche, à la réflexion approfondie et à la publication sur l’histoire de l’humanité et des religions. Elle n’en est pas moins connue comme une personne généreuse, une mère — biologique et adoptive — qui consacre sa fortune et son art à la défense des plus vulnérables dans la vie : les enfants et les femmes.

Angelina Jolie, Brad Pitt et leurs enfants,  biologiques et adoptifs, dont l'Ethiopienne Zahara Marley
Angelina Jolie, Brad Pitt et leurs enfants, biologiques et adoptifs, dont l’Ethiopienne Zahara Marley

Cela dit, avérée ou non, la citation relève de la vérité de La Palisse, Elle est évidente et crève les yeux et l’entendement. Car la quasi-totalité des Arabes et des Musulmans aspirent à une vie de paix et d’entente, entre eux et avec les autres peuples et confessions religieuses du monde. Ils détestent la guerre et haïssent le meurtre, l’assassinat, et autres crimes.

Mais un proverbe non-africain dit qu’une seule pomme pourrie peut détériorer une charretée pleine de ce fruit.
Dans le même sens, un adage Pular déclare qu’il suffit d’une graine de néré (fermenté) peut empuantir une rivière. (Ko kenndaare wootere luɓɓinta caangol.)

A travers ces deux dictons la sagesse populaire met en garde contre la tentation — si facile — de faire des conclusions hâtives et des généralisations abusives.

Côté face d’une médaille

La phrase ci-dessus admet implicitement la pratique du terrorisme par des groupes — restreints et larges — d’Arabes et de Musulmans. Ils prétendent représenter des ensembles plus vastes et affirment agir en leur nom. Ce qui n’est pas vrai, qu’il s’agisse du MUJAO, d’Al-Qaeda, d’Al-Shaba, de Boko Haram, d’ISIL, etc. Ils tentent de prendre l’Islam en otage. Et pour arriver à leur fin, ils emploient la violence la plus extrême. Ce faisant, ils dénaturent l’Islam. La presse commerciale et certains milieux politiques ont vite fait d’assimiler ces groupes extrémistes à l’ensemble des Arabes et/ou des Musulmans. Cette propagande-là est aussi nocive que celle des terroristes, qui s’en vantent mais qui ne représentent pas l’Islam ou les Arabes.

Côté pile de la médaille

La citation — reproduite sans et hors contexte — pêche par sa condamnation de tout un pays, en l’occurrence Israel. Le tort ici, c’est qu’au lieu de s’opposer à la politique du sionisme, on rejette tous les Israéliens. On prend Israel pour un bloc fermé, une entité monolithique. En réalité, c’est une démocratie où des courants d’opinion très différents s’entrechoquent, dans la presse comme à la Knesset. Au lieu de s’appuyer sur cette diversité, certains préfèrent aiguiser la mentalité d’assiégé. A quoi sert la menace de jeter Israel à la mer ? Pourquoi nier l’Holocauste ? Tant d’hostilité braque les esprits et verse de l’huile sur le feu. L’extrême-droite israélienne et ses alliées exploitent ces slogans pour sur-armer le pays, tout en exploitant et discriminant les Palestiniens. La boucle est ainsi bouclée et l’absurde prévaut depuis 1948.

[Lire Netanyahou, président de la droite américaine ?]

Non, on ne peut ni réinventer ni réécrire l’histoire.
La solution, alors ? L’ONU l’a trouvée depuis 1974 à travers la résolution sur les deux Etats : Israel et la Palestine, voisins pacifiques, tolérants et solidaires.
Du reste, il ne faut pas oublier qu’Arabes et Juifs forment un seul et même peuple : les Sémites. Et que de leurs flancs sont issus les fondateurs des trois religions révélées : Judaïsme, Christianisme et Islam, toutes trois solidement implantées et pratiiquées en Afrique.

[Read Give Peace a Chance and Time]

Dans une logique simple mais irréfutable et digne de leur  intellect, Pape François 1er et Président BO ont, séparément, mis le point sur les I et la barre aux T. Ils rappellent qu’aucune de ces trois religions n’est exempte de violence et de préjudice. Chacune d’elle a sa part de grandeur (pour ses enseignements et ses réalisations), et de blâme (pour les crimes commis en son nom, hier et aujourd’hui). Le monde ferait bien d’écouter l’avis de sagesse et la voix de prudence et d’humilité de ces deux éminents contemporains.

Tierno S. Bah

Tierno Siradiou Bah

Author: Tierno Siradiou Bah

Founder and publisher of webAfriqa, the African content portal, comprising: webAFriqa.net, webFuuta.net, webPulaaku,net, webMande.net, webCote.net, webForet.net, webGuinee.net, WikiGuinee.net, Campboiro.org, AfriXML.net, and webAmeriqa.com.