Sable Mining. Corrupteurs et corrompus !

Le rapport de Global Witness (“The Deceivers”) a fait le tour du Web. Bravo pour l’investigation journalistique et bénévole. Elle contribue à démasquer la collusion entre les hégémonies extérieures (Europe, Amérique, Asie) et les “élites” intérieures (Afrique).
Le document ne fait cependant pas l’unanimité. Voici par exemple la réaction d’un Guinéen, qu’un correspondant a affichée sur ma page Facebook :

« Enquête ??? » s’interroge Touré Mohamed Hawa
Et de répondre, avec un naiveté et chauvinisme, et non sans se tromper dans l’orthographie du nom du chef du gouvernement britannique :
« Cette ONG Britannique ferait mieux de s’occuper de David Cameroon , leur Premier Ministre dans l’affaire Panama Papers avant tout…
Balayez devant votre propre maison d’abord!!!
N’importe quoi. »

Sable Mining. Schéma des rouages de la collusion entre corrupteurs extérieurs et corrompus intérieurs
Sable Mining. Schéma des rouages de la collusion entre corrupteurs extérieurs et corrompus intérieurs

Ma réponse à la réaction improvisée et non-fondée de M. Touré est la suivante :

Au 21è siècle les magouilles, manigances et malversations de la corruption endémique en Guinée et en Afrique seront exposées sur le Web. Qu’on le veuille ou non !

Pour commencer, le rapport de Global Witness s’attaque d’abord longuement aux activités suspectes de Phil Edmonds et Andrew Grovess : les hommes d’affaires et corrupteurs britanniques. Il expose clairment et dénonce sans ambiguité leurs manoeuvres et practiques corruptrices.

Ensuite, le document démontre leur influence nocive au Liberia.…

Au total Global Witness met à nu les “bénéficiaires” de l’argent de Sable Mining, les corrompus, dans cinq pays africains :

  • Liberia
  • Guinée
  • Mozambique
  • Zimbabwe
  • Afrique du Sud

On y retrouve des membres du gouvernement, des conseillers présidentiels, des haut-fonctionnaires, des officiers des forces de sécurité, etc.

Lire Sable Mining. The Deceivers: Guinea and Liberia

Il en découle que la cupidité et la veulerie des Africains et des Guinéens vont de pair avec l’aventurisme et le mépris que les escrocs étrangers ont pour les dirigeants du continent. Et comme toujours, l’Afrique et la Guinée sont perdantes.

Lire “Guinea Mining. Exploiting a State on the Brink of Failure” in The Anatomy of the Resource Curse: Predatory Investment in Africa’s Extractive Industries

La Guinée et Alpha Condé ne sont donc pas les seules cibles de Global Witness.

Mieux, le rapport de l’ONG souligne que rien ne prouve la participation du président guinéen aux transactions fraduleuses, financières et monétaires, de Sable Mining. Global Witness s’abstient donc de le mettre directement en cause. Cela ne minimise en rien le climat d’affairisme maintenu, depuis 2010, par M. Alpha Condé, avec ses élections truquées et deux mandats présidentiels remportés au prix de la vie de dizaines de Guinéens et à coups de corruption.

C’est Alpha Mohammed Condé, le fils du président, et son copain, Aboubacar Sampil, qui sont personnellement et directement incriminés par leurs propres actes : emails authentiques et irréfutables, transferts  de millions de dollars à des comptes bancaires étrangers, etc.

Lancée par Sékou Touré, la malédiction des mines hante et ruine l’Etat guinéen depuis 1958. Elle a plongé le pays dans la débâcle. Elle l’y maintient aujourd’hui avec le népotisme et sous le despotisme déficitaire, défaillant et dérélictieux d’Alpha Condé.

Voir le film La danse avec l’aveugle (1978)

Tierno S. Bah

Tierno Siradiou Bah

Author: Tierno Siradiou Bah

Founder and publisher of webAfriqa, the African content portal, comprising: webAFriqa.net, webFuuta.net, webPulaaku,net, webMande.net, webCote.net, webForet.net, webGuinee.net, WikiGuinee.net, Campboiro.org, AfriXML.net, and webAmeriqa.com.