Samori et Morifindian : prélude

Présentation d'armes de l'Empereur Samori Touré, à Doumadou, Kérouané. 1967
Présentation d’armes de l’Empereur Samori Touré, à Doumadou, Kérouané. 1967. (Source : Guinée Album, publication officielle du gouvernement guinéen)

Je viens juste de boucler la publication sur webMande de la monographie de Yves Person intitulée “Les ancêtres de Samori”, parue dans Cahiers d’Etudes africaines en 1963. Le document sert de prélude au deuxième des quatre articles en préparation sur deux paires de figures historiques du Mande et de l’Afrique : Fodéba Keita et Sékou Touré (20ème siècle), d’une part, Samori Touré et Morifindian Diabaté (19ème siècle), d’autre part.

Les deux derniers sont le sujet donc de mon article annoncé : “Samori Touré et Morifindian Diabaté : un destin partagé.”

Bien documenté et abondamment annoté, le papier de Person est instructif à plusieurs égards, malgré quelques lacunes, normales eu égard à la bibliographie disponible à l’époque.

Cartes et organigrammes à l’appui, Person présente son étude selon le plan suivant :

Introduction

  1. Origine et diffusion du dyamu Tourè
    1. Répartition des Tourè
    2. Les Tourè et le Ghana
    3. Tourè et Marka
    4. Islam et Commerce
    5. Influences maghrébines
  2. Du Moyen au Haut-Niger
    1. Dyoula et Soõgyi
    2. Les Tourè sur le Moyen-Niger
    3. Sidiki Tourè et l’orpaillage
    4. Les Tourè sur le Haut-Niger
    5. Les Tourè dans le Konyan
    6. Présentation du Konyan
    7. Stabilisation des ancêtres de Samori
    8. Abandon de l’Islam

Yves Person fait ici une contribution de fond qui déblaya le chemin pour la réalisation de son oeuvre magistrale Samori : une révolution dyula. Rentré en France, l’ancien commandant de Cercle de Beyla (Guinée française) troqua le casque colonial contre la craie et le manteau de professeur à La Sorbonne. Publié cinq ans après le référendum du 28 Septembre et le départ d’Yves Person de la Guinée, le papier “Les ancêtres de Samori” plonge dans les racines généalogiques et décrit le vaste réseau régional du patronyme (dyamu) Touré.

Yves Person ignoré par Sékou Touré. Pourquoi ?

Pour terminer ce prélude je me dois de souligner l’attitude aberrante, paradoxale, injustifiée et inexpliquée de Sékou Touré et de son régime, qui ignorèrent ce chercheur universitaire qui avait si brillamment travaillé sur l’ancêtre —putatif— du premier président de la Guinée. Person disparut prématurément à l’âge de 57 ans.

A suivre.

Tierno S. Bah

 

Tierno Siradiou Bah

Author: Tierno Siradiou Bah

Founder and publisher of webAfriqa, the African content portal, comprising: webAFriqa.net, webFuuta.net, webPulaaku,net, webMande.net, webCote.net, webForet.net, webGuinee.net, WikiGuinee.net, Campboiro.org, AfriXML.net, and webAmeriqa.com.