Sacré

Maître et élève d'école coranique, Dionfo, Labé, Fuuta-Jalon. 1955
Maître et élève d’école coranique, Dionfo, Labé, Fuuta-Jalon. 1955 (Archives de l’IFAN, Dakar)

Musique & Poésie Sacrées Fulɓe/Halpular

Gimɗi Ajamiyya

Hadja Mariama Keso. Labe, 2001
Hadja Mariama Keso Bah. Ley-Saare. Labe, 2001 (Photo: T.S. Bah)

(Skype Stereo recording & Adobe Audition digital sound editing — Tierno S. Bah)

Beytol

Si le Filon du bonheur éternel de Tierno Muhammadu Samba Mombeya continue, cent cinquante ans après sa rédaction, à émouvoir les lecteurs de notre pays, c’est surtout à cause de la vocation littéraire qu’il assure au Pular-Fulfulde, à cause de sa versification juste, sûre et élégante, de sa langue saine, savante et subtile, de la volonté nationale d’affirmation culturelle qu’il incarne et du désir d’autonomie et de dignité linguistiques qu’il exprime.

If, one hundred years following its composition, Tierno Muhammadu Samba Mombeya‘s Lode of Eternal Bliss continues to move readers of our country, it’s chiefly because of the literary vocation it bestows on Pular-Fulfulde, because of its balanced, sure and elegant versification, its healthy, erudite and subtle language, and the national will of cultural assertiveness that it embodies as well as the desire for linguistic autonomy and dignity that it expresses. (Alfâ Ibrâhîm Sow, 1938-2005)

Sacré
Foi islamique & Tradition orale

Jaaroore

Toraare

Wirdu

Du’aa

Oogude
verbe ; puiser, extraire une matière solide.
Oogirde (nde), pl. oogirɗe (ɗe)
nom ; mine, filon, minerai, métal ; lieu où l’on puise ou extrait une matière solide ; syn. ma’dini, de l’arabe.
Ƴoogude
verbe ; puiser, extraire de l’eau ou une matière liquide.
Ƴoogol (ngol)
nom ; action de puiser, puisage.