La grève syndicale et le bras droit du Général

Ce matin au palais présidentiel Sékhoutouréya, devant ses collaborateurs, c’est un Fodé Bangoura rouge de colère qui déverse toute sa bile sur les travailleurs guinéens en grève. Nos oreilles bien tendues ont pu capter l’essentiel de ses propos :

« Sékou Touré a dit : l’impérialisme trouvera son tombeau en Guinée.
Nous nous disons : les politiciens et syndicalistes voyous trouveront également leurs tombeaux en Guinée. Le peuple de Guinée soutient Le Général Lansana Conté qui leur a libéré des normes, impôts et corvées du parti unique. Il a libéré le commerce. Il a changé la Guinée. Pour preuve il a le soutien des paysans, des femmes et des commerçants, des jeunes bien éduqués, des pays amis. Nous n’allons pas nous laisser intimider par des jaloux qui refusent de reconnaître nos efforts. C’est pourquoi tout politicien qui va appeler au soulèvement du peuple sera broyé et ses militants régleront avec l’armée.
Cette armée patriotique qui a toujours su défendre le peuple contre ses ennemis. Nous n’allons pas laisser la Guinée dans la mains des aventuriers pour qu’ils vendent notre pays aux Blancs. Nous allons dire au Président de dormir tranquille et que ces égoistes qui s’agitent perdent leur énergie et leur temps.
Le peuple est avec nous. Les enfants qui brûlent les pneus ne sont que des simples manipulés. Si les opposants sont conséquents avec eux- mêmes qu’ils prennent la rue avec leurs militants au lieu de manipuler les syndicalistes et les enfants.
Dans ce cas on verra si le pays est gouverné ou pas”.

Cinq minutes après, il prend l’hélicoptère. Direction : Wawa, “le village-refuge” du Président guinéen.

Va- t -il pour convaincre le Chef de L’Etat de sa nouvelle stratégie ? Sera-t-il écouté ?

Pour le moment, élèves mécontents, forces de l’ordre et voleurs sont dans les rues de Conakry, qui est très sécouée ce lundi depuis le petit matin. La population assiste impuissante. Quel lendemain ?

Salifou Bangoura
Aminata.com