Lettre d’Ousmane Sylla

From: Club Cinquo
Subject: Salutations!
Date: December 20, 2011 4:19:35 AM EST
To: info@webguinee.net

Très cher Thierno S. Bah,

La finesse de votre plume et l’effort que vous avez mis pour constituer votre “website” sont a distinguer. Vous avez aussi eu cette grande vision, celle d’avoir très tôt exploiter le web, bien avant que d’autres site guineens se jettent dans la course du net, pour faire passer votre message. En effet l’internet a connu un essor spectaculaire ces dernières années et de plus en plus de guinéens ont accès a l’internet que se soient sur leur mobile ou leur ordinateur en Guinée tout comme a l’extérieur. Revenons aux points que j’aimerais discuter cependant.

Le contenu de votre site

Le mensonge a beau être grand, trop de mensonge tue le mensonge. En expriment ceci je pense a l’expression célèbre utilisée par les économistes “trop d’impôts tuent l’impot”. Emil Michel Cioran disait “Il n’est pas éloquent d’abuser de la malchance, certains individus, comme certains peuples, s’y complaisent tant qu’ils déshonorent la tragédie” Vous faites des descriptions erronées de la famille Keita et Toure et a quel but? Est-ce un désir d’informer? de tromper? ou juste la haine qui fait de vous une personne négative? Tous vos passages ont pour but de dénigrer une famille, des hommes et peut-être leur ethnie, cela bien sur avec la finesse dont vous jouissez. A partir de la votre lecture devient déplaisante,surtout lorsque l’objectivité disparait pour laisser place a l’imaginaire, le dénigrement et la volonté de nuire.

Ousmane Sylla: “Faisons l’analyse de la portée de votre message ?”

Votre site existe depuis près de deux decenies. A ses débuts, il était perçu par beaucoup comme éducatif (?), malgré les nombreuses taches de subjectivité l’audience pouvait trier les l’informations offertes et faire leur propre jugement. Mais au fil des années, la haine s’est intensifié dans vos écrits. Ainsi, votre site a réussi sur deux plans:

  • Renforcer la haine des haineux
  • Influencer les jeunes de votre a communauté afin conserver cette haine de génération en génération apportant par ce bais votre tendre contribution a la déchirure de notre tissu social.

Je ne nie pas aussi le devoir de mémoire, il est important, il est noble mais je dénote juste l’exploitation ethnique de l’histoire a des fins biens connus. Ne vois t-on pas comment vous en voulez a Saifoulaye particulièrement. Vous pensez qu’il n’était pas acquis a votre cause que nous connaissons tous!
Vous ne faites pas de l’histoire petit Bah, mais vous créez des récits haineux et une propagande vicieuse. Pour quel résultat?

Votre succès reste très limité, en effet. Votre projet a ouvert la porte a vos pairs qui font couler beaucoup d’encre non pour faciliter la cohésion sociale mais pour exprimer leur haine, leur mépris a tous ce qui est synonyme a Keita, Toure, Diane j’en passe. Ce clivage a fait que tous les leaders qui appartient a l’ethnie du président Touré, qui s’habillent comme lui (?), qui mette en valeur des symboles nationaux tel que le Syli sont des personnes a abattre.
Le refus des autres est omniprésent dans vos écrits, si on ne défend pas votre cause, on est a détruire, abattre ou envoyer a la cour pénale international.
Ne voyez pas ici une défense des autres, mais plutôt une critique de votre message a la jeunesse.
Votre mensonge a donc perdu sa valeur, tout comme l’inflation fait perdre a une monnaie sa valeur et l’homme que vous aviez jadis traine dans la boue resurgit apprécié, honoré et reconnu.

Qui aurait imagine cela le 3 avril 1984 ? En tout cas pas vous. Madame Andree invite a des galas et grandes réceptions officielles. Dur a digérer?

Le resultat de votre propagande, de vos calomnies ont fini par faire beaucoup de mal a votre communauté qui se retrouve plonger dans l’isolement social et politique. l’homme que vous avez commencer a combattre depuis 1954 est celui dont la présidence de la République porte le nom, et dont l’héritage prend de plus en plus de valeur.

La politique de victimisation a fini par faire de vous d’éternelles victimes incapables d’avoir un poids dans notre société.

  • Qu’est devenu votre projet de faire du Camp Boiro un musée?
  • Que deviendra le pont du 8 novembre lorsqu’on le fera bientôt tomber pour terminer l’extension de l’autoroute devant permettre la décongestion du trafic routier dans la capital?
  • Pourquoi n’avez vous pas réussi a convaincre les régimes Conte et Camara a faire de vos traitres des martyrs comme ceux-ci n’étaient ni Keita ni Toure?

Petit Thierno as tu eu le temps de répondre a ces questions pour peut être apporter les modifications nécessaires pour que votre message pèse plus et qui soit pas l’élément qui unit une communauté contre les autres? Je ne pense pas.

Le devoir de mémoire que vous décrivez n’a autre connotation que faire un rappel a votre communauté.

Ce que vous avez réussi a faire c’est détacher les victimes dont les parents appartenaient a d’autres communautés de votre combat.
Que ce soit au niveau familiale ou en politique vous n’avez pas réussi a rassembler mais plutôt a diviser et vous exceller dans ce domaine.

Regard sur le futur?

C’est l’intensite de la haine dans vos propos. La finesse (?) que vous avez utiliser pour insinuer une oppression sélective envers une communauté qui a causé votre isolement et l’échec de votre lutte.

L’association de victimes de 50 000 victimes ? ne regroupe même pas plus de 50 membres.

Il est temps de changer Thierno, apprendre a aimer au lieu de haïr, reconnaitre la valeur du président Ahmed Sékou Touré mais aussi ses erreurs, cela pourrait faire de toi un meilleur historien, sinon tu demeurera le passionné qui a réaliser une oeuvre pour ses pairs et non son pays, pour sa communauté et non sa nation.

Cordialement.

Ousmane Sylla

Ma réponse est courte. Souscrivant au fameux dicton arabe, je voudrais rappeller au “très cher M. Sylla” que : « Les chiens aboient, la caravane passe ! »
— Tierno S. Bah