Diaporama Hadja Kesso en famille, Paris

Previous Image
Next Image

info heading

info content

Diaporama de photos de ma soeur aînée, Hadja Mariama Kesso, en visite chez sa fille, Aissatou Diallo, à Paris en fin 2014.

Hadja Kesso est la lectrice du poème classique Oogirde Malal de Tierno Muhammadu Samba Mombeya.

Elle vient au deuxième rang dans l’ordre de naissance des enfants de notre mère. Le premier-né, Abdoulaye, mourut en bas-âge.

Sa soeur cadette est Hadja Safiatou Bah (voir photo plus bas). Je suis le troisième-né, suivi d’un garçon, Tierno Aliou, qui mourut en bas–âge aussi.

Mamadou Bassirour (voir photo) est le benjamin.

Erudite, éduquée par nos parents (Tierno Saidou Kompanya et Hadja Kadidiatou Manda), elle suivit des cours auprès d’autres docteurs (seeremɓe, pluriel de Tierno/Cerno) en Qur’an.

Elle approfondit sa quête infatigable du savoir et paracheva sa formation par sa fréquentation assidue de l’oncle (Tierno Abdourahmane) et du frère aîné  (Tierno Mamadou Kompanya).

Agée de 81 ans, elle dispense, elle-même, depuis des décennies des leçons en Islam en Guinée. Ce fut d’abord à Kindia, du vivant de son mari, Elhadj Hamidou Diallo. De nos jours, c’est tantôt à Conakry, tantôt à Labé.

Famille Hadja Kadidiatou Manda, Labé 1967
Famille Hadja Kadidiatou Manda, Labé 1967. Devant. ma nièce Aissatou Bah (ille de Hadja Safiatou), ma mère, Hadja Kadidiatou Manda tenant le bébé Aissatou Diallo (à peine discernable, enfant-miracle né après des années d’espérance), mon frère benjamin, Bassirou. Debout: Hadja Kesso, mère d’Aissatou Diallo, moi-même, Tierno S. Bah (à 18 ans, année du baccalauréat au Lycée de Labé), Hadja Safiatou

L’affection, la générosité et le support de mes deux soeurs à leurs parents et à leurs frères et à la famille élargie ne se démentirent jamais. Ils restent à tous égards exemplaires.

Neenan Hadja Kadididiatou Manda (1917-1995). Labé, années 1960
Neenan Hadja Kadididiatou Manda (1917-1995). Labé, années 1960

 

Neene Hadja Kadidiatou, à droite, et ses deux filles: Hadja Safiatou (milieu) et Hadja Kesso (à gauche). Labé, 1980
Neene Hadja Kadidiatou, à droite, et ses deux filles: Hadja Safiatou (milieu) et Hadja Kesso (à gauche). Labé, 1980

Santé et longevité aux deux Hadja Jaaja !

Premier rang : feu Elhadj Hamidou Diallo, mari de Hadja Kesso et leur fille Aissatou ; Second rang : Hadja Kesso, son beau-frère feu Abdoulaye Bah, mari de Hadja Safiatou, et leur fille aînée Kadidiatou 'Mama'. Kindia, années 1970
Premier rang : feu Elhadj Hamidou Diallo, mari de Hadja Kesso et leur fille Aissatou ; Second rang : Hadja Kesso, son beau-frère feu Abdoulaye Bah, mari de Hadja Safiatou, et leur fille aînée Kadidiatou ‘Mama’. Kindia, années 1970

Tierno S. Bah